Monde

Une attaque en cours près de l'aéroport de Bamako

Une attaque en cours près de l'aéroport de Bamako”

"Le ministre malien de la Sécurité, Salif Traoré, a affirmé dimanche soir que quatre des auteurs de l'attaque contre le campement Kangaba, proche de la capitale Bamako, avaient été tués par les forces de sécurité". Après de longues heures de traque, "nous avons récupéré les corps de deux assaillants abattus", a déclaré le ministre à la presse, ajoutant que pour "deux autres", les troupes étaient "en train de ratisser pour retrouver les corps", sans préciser s'il en restait encore en fuite.

L'attaque qui a été perpétrée par des hommes armés non-identifiés, a fait deux blessés, dont un civil et un élément des forces de sécurité, a précisé communiqué qui a également indiqué que le deuxième mort n'a pas encore été identifié.

"Il y a une attaque de présumés jihadistes au campement de Kangaba (de Bamako)".

"Les assaillants ont crié "Allah akbar" (Dieu est le plus grand)!", ont témoigné plusieurs des personnes secourues. Des voisins de ce site ont confié à l'AFP, avoir entendu des coups de feu, entre 16h30 et 17h en provenance de ce lieu où s'élevait une colonne de fumée.

L'attentat avait été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), en coordination avec le groupe jihadiste de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune, qui avait scellé à cette occasion son ralliement à Aqmi. L'état d'urgence est en vigueur au Mali depuis près de deux ans.

L'attaque de dimanche survient près d'une semaine après que le département d'État des États-Unis eut signalé de "possibles futures attaques contre des missions diplomatiques occidentales" dans des endroits fréquentés par des étrangers. Ce campement touristique est fréquenté par des occidentaux.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. Les djihadistes ont été en grande partie chassés de cette région par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, et qui se poursuit actuellement.

En mars 2015, une l'attaque contre le restaurant-bar La Terrasse avait fait cinq morts, dont deux Occidentaux.



Voir aussi

Dernier




Recommandé