Science

Thomas Pesquet de retour de l'espace

Thomas Pesquet de retour de l'espace”

Mais avant de rejoindre la Terre, l'astronaute 2.0 a publié une nouvelle vidéo sur les réseaux sociaux "New eyes" qui revêt une dimension presque philosophique.

"L'impulsion de freinage a eu lieu, le moteur a fonctionné normalement", a confirmé l'ancienne spationaute Claudie Haigneré, qui commentait pour le CNES, l'agence spatiale française, le retour sur Terre de ses collègues.

Le module orbital et le module de service, devenus inutiles, se sont alors détachés du vaisseau embarquant les deux astronautes et ont brûlé en entrant dans l'atmosphère. Le bouclier thermique de la capsule va devoir supporter 2000°C au moment de son entrée dans l'atmosphère.

Ce n'est que lorsque la vitesse de la capsule et ses deux passagers aura été ralentie à environ 800 km/h que s'ouvriront ses parachutes.

Leur périple pour revenir sur Terre a commencé en début de matinée, par une série d'adieux, puis par le désamarrage à 10H47 GMT du vaisseau Soyouz de l'ISS.

À l'aller, les deux astronautes étaient accompagnés de l'Américaine Peggy Whiston, 57 ans, qui a vu sa mission prolongée jusqu'en septembre.

Et, poursuivant ses exploits, il a tenu à marcher jusqu'au bus, en titubant car après tant de jours en apesanteur (en l'occurrence 186, le record avant d'être détrôné par Thomas Pesquet), le corps n'a plus de notion d'équilibre.

Quelques heures après son retour sur Terre, l'astronaute français Thomas Pesquet a fait part de ses premières impressions, évoquant notamment un atterrissage "pas vraiment doux".

"La mission de Thomas est un grand succès", a déclaré le responsable de la mission, Sébastien Barde, parlant d'un lien "magique avec cet astronaute". "Non seulement le programme initial a été fait, mais aussi le plan de réserve".

" Thomas a travaillé de façon remarquable", assure de son côté Jean-Yves Le Gall, président du Cnes".

Âgé de 39 ans, Thomas Pesquet est le 10e Français à s'envoler dans l'espace et sa mission baptisée Proxima s'est jusqu'ici parfaitement bien déroulée. Quelques heures après, si son état de santé le permet, Thomas Pesquet s'envolera pour le Centre européen des astronautes à Cologne (Allemagne).

L'équipe médicale de l'ESA surveillera la réadaptation à la gravité du Français, qui sera également soumis à une batterie de tests et d'examens médicaux à visée scientifique.



Voir aussi

Dernier




Recommandé