Financer

Macron enlèverait de 415 à 455 sièges sur 577 — Projection des Législatives

Macron enlèverait de 415 à 455 sièges sur 577 — Projection des Législatives”

Les candidats REM ou Modem arrivaient en tête de 21 des 27 circonscriptions de la région. Elle arrive loin devant Les Républicains (LR) et leurs alliés (21,56 %) et le Front national (13,2 %).

Dans le Doubs se déroulera un duel REM/socialiste.

Accèderont au second tour les deux candidats arrivés en tête au premier et ceux ayant obtenu plus de 12,5% des inscrits, une barre particulièrement haut placée lorsque l'abstention est élevée.

Face au risque de ce qu'un député socialiste a déjà qualifié la "majorité obèse", les représentants de la future majorité présidentielle ont rappelé lundi l'engagement du chef de l'Etat d'introduire une dose de proportionnelle au Palais-Bourbon lors des prochaines législatives. Le parti macroniste est en passe d'obtenir l'une des plus larges majorités de la V République, sans toutefois effacer le record de l'UDF-RPR en 1993 (484 sièges).

Une razzia organisée avec méthode et amplifiée par le souffle de l'élection présidentielle: Emmanuel Macron est sur le point de mettre la main sur l'Assemblée nationale, un an après avoir lancé son mouvement En Marche! "Un vote pour des réformes", a tweeté le porte-parole de Mme Merkel, Steffen Seibert.

En disant "la France est de retour ", le Premier ministre Edouard Philippe s'est engagé à avancer rapidement avec des réformes audacieuses allant de la protection des travailleurs français à la politique de sécurité.

Divisé entre les centristes et la droite plus radicale, le parti peine à se trouver une unité. François Baroin, chef de file de la droite aux législatives, a aussitôt appelé à un sursaut. Le Premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a pour sa part déploré un "recul sans précédent de la gauche dans son ensemble et du PS en particulier ".

Enfin, pour le FN, Florian Philippot a reconnu "une certaine déception dans les scores" même si Marine Le Pen a recueilli, selon ses dires, 45% des voix dans sa circonscription.

Après un score historique à la présidentielle (33,9%), moins élevé cependant que dans ses ambitions, l'extrême droite conduite par Marine Le Pen compte sur ses 10,7 millions d'électeurs pour s'installer comme "la première force d'opposition". Comment expliquer qu'autant de Français aient boudé ces élections?

Pour la première fois de l'histoire de la V République, l'abstention aux législatives dépasserait les 50% au premier tour.

La déferlante en vue du camp de M. Macron viendrait confirmer la soif de renouvellement politique des Français, qui ont éliminé les ténors des partis traditionnels et élu président un homme de 39 ans encore inconnu de tous il y a quelques années.

Quelque 32,32% des électeurs qui se sont déplacés ont voté pour un candidat de La République en marche (LREM) ou du MoDem. "Depuis un mois, le président a su incarner en France comme sur la scène internationale la confiance, la volonté et l'audace". Le président pro-européen bénéficie d'une véritable "Macronmania". "En rien l'abstention ne va affaiblir la légitimité d'Emmanuel Macron, par contre le caractère pléthorique de sa majorité qui s'annonce ne va pas être un atout car la France est le pays de la dispute commune" précise encore le politologue.

"Macron en marche vers une majorité écrasante" (Le Figaro), "Macron plie le match" (L'Opinion), "Un coup de maître" (Le Parisien), "L'OPA" (Libération). Les titres des quotidiens nationaux ne laissent aucun doute sur l'ampleur du résultat final.



Voir aussi

Dernier




Recommandé