Sport

Ligue des champions : le Real écrase la Juve, Zizou dans l'histoire

Ligue des champions : le Real écrase la Juve, Zizou dans l'histoire”

De son côté, Didier Deschamps se souvient de ses débuts et analyse. Une belle combinaison avec Dani Carvajal permet au Portugais de battre Gianluigi Buffon après 20 minutes de jeu.

Cependant, la Juventus n'a pas résisté aux nouvelles banderilles Merengues, à l'heure de jeu, et perdit le fil de son match. Une égalisation sublime qui figurera sans nul doute dans la sélection des buts de l'année en janvier prochain (1-1, 27e).

La première mi-temps s'achève sur un score de parité (1-1). Une seule chose est certaine, les deux équipes nous offrent un magnifique spectacle sportif. Une défaite qui est doublement amère car bien avant l'entame du match, le président du club italien, Andrea Agnelli, avait fait une promesse des plus surprenantes aux joueurs de la Juve en cas de succès ce Samedi 03 Juin 2017 à Cardiff (Pays de Galle). J'espère que le président va tenir sa parole. L'affaire a alors été pliée en trois minutes: la frappe lointaine de Casemiro a été détournée au ras du poteau par Khedira (2-1, 61e) puis Ronaldo a converti de près un centre de Modric (3-1, 64e).

OUI. Si ce n'est pas une malédiction, ça y ressemble fortement.

À la 83e minute, en plus, Cuadrado était exclu pour abus de carton jaune, après une simulation grotesque de Sergio Ramos qui s'écroulait comme s'il avait reçu un coup du joueur de la Juve. Il faut dire que le Real Madrid n'a eu aucune pitié pour la Juventus Turin, samedi à Cardiff, en laminant la "Vieille Dame" par un score sans appel (4-1).Pourtant, les "Bianconeri", désireux de mettre fin à la malédiction des finales, ont entamé la rencontre sur les chapeaux de roue. Son 105e but en Ligue des Champions, son douzième cette saison. Zinedine Zidane remporte la coupe aux grandes oreilles pour la deuxième fois. en 18 mois à la tête de l'équipe.

"Zizou", 1er entraîneur à offrir deux Ligues des champions d'affilée à un club, "devient maintenant un mythe sur le banc", assure pour sa part El Mundo Deportivo. Autant cette année, le Real a dû sortir le Bayern Munich et l'Atletico Madrid pour s'inviter en finale, après avoir évincé le Napoli en huitièmes de finale.



Voir aussi

Dernier




Recommandé