Sport

En tête, la Porsche n°1 abandonne

En tête, la Porsche n°1 abandonne”

Elle finit cette 85 édition en tête, le podium de la catégorie étant entièrement occupé par des Ferrari. Les employés peuvent être fiers, mais les français n'étaient pas à la traine, puisque les autos du team Jackie Chan ont été construites par Oreca, et que l'un de leurs pilotes était vendéen. Vers midi ce dimanche, la Porsche n°2 a été contrainte à l'abandon pour un problème de pression d'huile et la course était alors complètement relancée.

La troisième place est revenue à la Vaillante Rebellion-Gibson no 13, décorée aux couleurs du héros de BD Michel Vaillant.

Toyota pouvait difficilement imaginer une édition 2017 pire que la précédente. Mais la plaie encore "mal cicatrisée" de 2016, selon Stéphane Sarrazin, s'est rouverte avec les nouveaux déboires vécus en 2017.

Avec le retrait d'Audi, cet décision leur donnait toutes les cartes en main pour enfin s'imposer, à la dix-neuvième tentative.

Porsche peut désormais viser le doublé puisque sa 919 Hybrid N.2, remonte progressivement au classement, après un début calamiteux, et occupait la 10e place à 06H45 (04H45 GMT), à 17 tours de la N.1, soit près d'une heure.

Tout s'est précipité aux environs d'une heure du matin dimanche. Prenant l'avantage sur l'Oreca 07 - Gibson n°13 à la 16e heure de course, elle profite de l'hécatombe des LMP1 pour s'afficher en tête à 3 heures de l'arrivée.

La Toyota N.9, qui n'avait pas connu de soucis techniques jusque là, se retrouvait en chasse.

Malgré un proto plus rapide qui a signé le record du tour en pole et en course, la fiabilité coutumière de l'équipe allemande a payé dans des conditions de chaleur inhabituelles.

Organisateurs et spectateurs espèrent revoir une telle qualité de spectacle et d'incertitude en 2018, alors que Porsche est tenté de se retirer et que Toyota s'interroge.



Voir aussi

Dernier




Recommandé