Monde

Colombie : trois morts dans un centre commercial

Colombie : trois morts dans un centre commercial”

Deux victimes sont des Colombiennes de 27 et 31 ans, la troisième une jeune Française originaire de la Sarthe. Une autre Française de 48 ans, qui pourrait être la mère de la jeune française, fait partie des blessés. Selon les premières constatations policières citées par la presse locale, l'engin explosif avait été placé dans des toilettes de ce centre commercial.

"Avec la paix, avec la réconciliation, nous avons beaucoup avancé pour assurer la tranquillité des Colombiens", a lancé le chef de l'Etat, récompensé en 2016 d'un Nobel de la paix pour ses efforts afin de tourner la page du conflit armé déchirant le pays depuis un demi-siècle, le plus ancien d'Amérique latine. Il a aussitôt ordonné au chef de la police nationale, le général Jorge Nieto, d'ouvrir une enquête. Selon un bilan provisoire, il y aurait trois morts et une dizaine de blessés. La guérilla colombienne de l'ELN (Armée de libération nationale), a rapidement fait savoir qu'elle "condamnait" cet attentat "exécrable", via son compte Twitter.

"Tristesse et condoléances", a réagi le président français, Emmanuel Macron, dans un tweet adressé aux proches de la victime française.

De son côté, la section antiterroriste de Paris a été ouverte une enquête pour "assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste", apporte l'AFP ce dimanche, d'après une source judiciaire.

L'explosion survient dans le contexte d'application des accords de paix entre la guérilla des Farc et l'État.

Un accord de paix signé l'an dernier avec l'autre mouvement historique de rébellion colombienne, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), a fait naître les espoirs de voir cesser ce type d'attaques à la bombe.

Le maire de Bogota a révélé que la jeune Française était en Colombie pour "fournir un service social dans un collège d'un quartier populaire de Bogota durant six mois". Le Président, Juan Manuel Santos, est arrivé sur les lieux vers 22 heures.

Une équipe d'enquêteurs est en charge des recherches préliminaires et "des mesures préventives" sont en cours, a-t-il encore indiqué.



Voir aussi

Dernier




Recommandé