Médecine

Le tabac tue plus de 7 millions de gens par an

Le tabac tue plus de 7 millions de gens par an”

Les éléments clés de ce programme comprennent la mise en œuvre de la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac et la réduction d'un tiers d'ici à 2030 des décès prématurés dus à des maladies non transmissibles, notamment les cardiopathies, les maladies respiratoires, le cancer et le diabète, pour lesquelles la consommation de tabac constitue un facteur de risque important.

Accélérer les efforts de lutte antitabac ne revient pas uniquement aux autorités nationales.

Genève, Suisse | AFP | mardi 29/05/2017 - La consommation de tabac tue plus de 7 millions de personnes chaque année dans le monde, a alerté mardi l'OMS, appelant à interdire sa promotion et à augmenter les taxes et les prix du tabac.

"Les coûts du tabagisme pour les économies nationales sont considérables en raison des coûts accrus des soins de santé et de la baisse de la productivité".

Pourtant, ce chiffre ne dépassait pas les 4 millions au début du 21e siècle, déplore l'agence onusienne dans une étude consacrée aux coûts sanitaires et économiques du tabac et, pour la première fois, à son impact environnemental. Plus de 80% des décès surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

La mobilisation contre le tabac s'organise partout dans le monde mais n'a toujours pas apporté les résultats escomptés malgré une amélioration observée dans certains pays.

Du côté de l'environnement, l'OMS pointe que "la culture du tabac nécessite de grandes quantités de pesticides et d'engrais qui peuvent être toxiques et polluer les sources d'approvisionnement en eau".

Au total 600 personnes sont décédées en Gambie en 2014, des suites de maladies liées au tabagisme, a révélé le responsable de la presse et de l'information du bureau de Banjul de l'Organisation mondiale de la santé, Alhaji Momodou GassamaIl a fait cette déclaration à la veille de la Journée mondiale sans tabac célébrée demain mercredi. "Par ailleurs, la fabrication des produits du tabac produit deux millions de tonnes de déchets solides". Jusqu'à présent insuffisamment appliquée, l'augmentation des recettes fiscales sur le tabac permettrait de renforcer la mobilisation des ressources nationales et de créer la marge budgétaire nécessaire pour que les pays atteignent les priorités de développement définies par le Programme de développement durable à l'horizon 2030, selon les estimations de l'OMS.

Avec 3831 cigarettes fumées en moyenne par adulte et par an, la Biélorussie se place en seconde position du classement des 182 pays, suivie du Liban (3023), de la Macédoine (2732) et de la Russie (2690), selon les dernières données de l'OMS, cartographiées sur le site du journal britannique The Independant. Sur cette somme, moins de 1 milliard a été investi dans la lutte antitabac.



Voir aussi

Dernier




Recommandé