Monde

Le vice-président, sanctionné par les USA, dénonce une "agression" — Venezuela

Le vice-président, sanctionné par les USA, dénonce une

D'après le compte Twitter de la Commission nationale des télécommunications de la République bolivarienne du Venezuela (Conatel), une procédure administrative punitive a été ouverte contre CNN en espagnol.

La décision de Nicolas Maduro de suspendre CNN en espagnol dans son pays est une représaille aux sanctions infligées par les Etats-Unis à son vice président Tareck El Aissami. Le 4 janvier 2017, Tareck El Aissami, membre dur du parti en place (PSUV) est devenu le vice-président du Venezuela, dans un climat de tensions politiques, sociales, économiques exacerbées depuis des mois dans un pays frappé par une crise majeure marquée par un taux d'inflation record et un niveau de vie très bas, les habitants sont à bout de souffle depuis des mois maintenant.

Alors que le numéro deux du gouvernement vénézuélien, juriste et criminologue s'était justement fait connaître grâce à ses actions contre les cartels de la drogue, l'annonce du Trésor Américain pourrait entraîner une nouvelle dégradation des relations entre Caracas et Washington.

Nicolas Maduro reproche à Washington de chercher la confrontation. Dans son émission hebdomadaire autour de la salsa, diffusée à la télévision et à la radio, le successeur de Hugo Chavez a lâché: "Je veux que CNN sorte du Venezuela, dehors!". Cette qualification interdit à tout individu ou organisme américain de faire affaire avec lui, et autorise le gel de ses avoirs et de ses biens aux Etats-Unis. "Il s'agit (de la lutte contre) le trafic de drogue international", a expliqué un haut responsable américain à des journalistes.

M. Lopez Bello est notamment accusé par le ministère américain de l'Economie et des Finances d'avoir "blanchi les revenus de la drogue" au profit de M. El Aissami.


Décidément, le gouvernement vénézuélien est très protecteur envers les membres de son gouvernement.

"Sur le plan personnel, je reçois cette misérable et infâme agression comme une reconnaissance de ma condition de révolutionnaire anti-impérialiste". Sur ordre du président Nicolás Maduro, l'autorité audiovisuelle a suspendu le signal de CNN, accusée d'attenter "à la paix" du pays.

L'arrêt du signal de la chaîne intervient deux jours après que les Etats-Unis ont infligé des sanctions au vice-président du pays, Tareck El Aissami.

La tension monte entre le Venezuela et les Etats-Unis, depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.

Il a reçu mercredi le soutien crucial de l'armée, acteur incontournable du paysage politique vénézuélien.



Voir aussi

Dernier




Recommandé