Monde

Le Pentagone rassure l'OTAN et maintient son engagement transatlantique

Le Pentagone rassure l'OTAN et maintient son engagement transatlantique”

Le nouveau secrétaire américain à la Défense effectuait sa première visite au siège de l'Alliance atlantique, qu'il a qualifiée de "socle fondamental pour les Etats-Unis et pour toute la communauté transatlantique". Le président américain avait toutefois ajouté que l'Otan restait à ses yeux "très importante".

Pour le premier déplacement d'un ministre de l'administration Trump à l'Otan, la contribution des alliés au combat contre le terrorisme jihadiste, particulièrement au Moyen-Orient, sera donc au coeur des discussions.

A la mi-janvier, Donald Trump avait pourtant qualifié l'Otan d'"obsolète", notamment "parce qu'elle ne s'était pas occupée du terrorisme". Une session de travail y est consacrée mercredi après-midi.

"L'Amérique va honorer ses responsabilités, mais si vos nations ne veulent pas voir l'Amérique modérer son engagement envers cette Alliance, chacune de vos capitales doit montrer son soutien à notre défense commune", a averti James Mattis.

Sur l'autre question érigée en priorité du moment, celle du niveau de dépenses militaires des alliés européens, jugé insuffisant à Washington, Jens Stoltenberg a pris les devants.

"Un certain nombre de pays attendent des réassurances et souhaitent que le lien transatlantique soit fermement réaffirmé", a expliqué le même diplomate européen, en référence notamment aux Etats membres accueillant ces bataillons: les trois pays baltes et la Pologne.

Les débats à Bruxelles devraient aussi porter sur la lutte contre les organisations djihadistes. Ancien chef militaire de l'Otan, le général Mattis a parlé de l'Alliance comme de sa "seconde maison".



Voir aussi

Dernier




Recommandé