Nationale

La manifestation contre le CETA en images — Strasbourg

La manifestation contre le CETA en images — Strasbourg”

En réaction au vote européen favorable au Ceta, la Coordination rurale critiques des eurodéputés ayant " cédé aux sirènes du libre-échange ". Car la Commission, soutenue par la plupart des États membres, entend multiplier ce type d'accords très larges, comprenant des dispositions d'arbitrage, de coopération réglementaire ou encore de libéralisation des services par voie de liste négative, ou d'ouverture de nos marchés publics à davantage d'entreprises étrangères.

La droite extrême européenne rejette également ce traité.

Certains, vêtus de combinaisons blanches et de masques sur la bouche ont formé une chaîne humaine qu'il fallait enjamber pour accéder au bâtiment. Selon le site EUobserver, 3,5 millions de personnes ont signé une pétition appelant le Parlement européen de ne pas ratifier le CETA. Parmi eux, deux candidats à la présidentielle française, Yannick Jadot (Les Verts) et Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise), aux côtés de partisans de Benoît Hamon. Le CETA serait "meilleur accord jamais négocié" par l'Union européenne selon ces derniers.


La position alambiquée de la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, en dit long. Pourtant, Ségolène Royal se dit favorable au Ceta qui, " s'il intègre les propositions formulées ", pourrait " dynamiser la lutte contre le changement climatique ".

Peu après 11 h, heure locale, M. Trudeau a prononcé un discours devant bon nombre de députés européens pour vanter l'accord de libre-échange approuvé mercredi. La phase des ratifications nationales commence donc à partir d'aujourd'hui, et ce sont 38 parlements nationaux ou régionaux qui vont devoir se prononcer sur le traité pour qu'il soit définitivement valide dans l'ordre juridique européen. A l'issue du vote au Parlement européen, Benoît Hamon a néanmoins assuré qu'il suspendrait " immédiatement l'application du traité ", s'il est élu Président de la République. " La politique communautaire commerciale, c'est la souveraineté de l'Europe ", a-t-il notamment expliqué.



Voir aussi

Dernier




Recommandé