Financer

En 2016, Air France reste bénéficiaire

En 2016, Air France reste bénéficiaire”

Concernant son bilan, Air France-KLM maintient une stricte discipline d'investissement, avec un objectif de cash flow libre avant cessions positif. Et si le bénéficie d'exploitation du groupe a grimpé de 34,5%, c'est grâce à KLM dont la marge d'exploitation a progressé de 3 points à 6,9% tandis que celle de la compagnie tricolore se tassait de 0,2 point à 2,4%. Le chiffre d'affaires s'est établi à 24,8 milliards d'euros, en baisse de 3,3 % par rapport à 2015.

Cette vente avait été bouclée fin 2016, pour un montant de 270 millions. Le résultat net est passé à 792 millions d'euros, en hausse de 674 millions d'euros par rapport à 2015.

En 2016, la facture de carburant a baissé de près de 26% à 4,6 milliards d'euros. En 2015, les deux compagnies affichaient des résultats comparables (426 millions pour Air France, 384 millions pour KLM).

"Air France-KLM publie des résultats en amélioration grâce à une augmentation de 4% du nombre de passagers transportés (93,4 millions) en 2016", relèvent les stratégistes du courtier Aurel BGC dans une note. La réduction des effectifs en 2016 de 1850 postes (équivalent temps plein), soit 1400 chez Air France et 450 chez KLM, s'est mécaniquement traduite par une hausse de la productivité. Estimées à 130 millions d'euros, les incidences négatives des grèves des pilotes d'Air France en juin, et du personnel navigant commercial en juillet, ont donc pu être largement épongées. "C'est à nos gouvernements de nous permettre de reprendre l'offensive".


Ce projet de nouvelle compagnie -baptisé "Boost"- est soumis jusqu'au 24 février à l'approbation des syndicats.

Néanmoins, la performance de la compagnie aérienne est bien supérieure à ce qu'elle était lors du précédent exercice, et Air France semble donc avoir renoué avec les bénéfices une deuxième année consécutive.

"Le contexte mondial reste fortement incertain au regard de l'environnement géopolitique et économique dans lequel nous opérons, du prix du carburant et de la poursuite de la situation de surcapacité sur différents marchés, entraînant une pression sur les recettes unitaires", précise le groupe.



Voir aussi

Dernier




Recommandé